Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Examen - Victo [refusé]

 
Ven 30 Nov - 21:55
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2125-victo-feral
/******************
HRP
Durant l'épreuve, mon personnage va être amené à utiliser un langage parfois grossier (chose qui fait partie intégrante de son caractère), mais si cela est gênant ou doit me pénaliser, prévenez-moi histoire que je modifie ça de suite Smile
******************/

Cela faisait maintenant quelques jours que Victo était arrivé à Ciel. Il dut avouer que le mode de vie de ce pays lui plaisait. Cette sensation d’être au-dessus de tout le monde le flattait dans son égo. Regarder le monde sous ses pieds le fascinait, à tel point qu’il avait déjà passé des heures à contempler le bas-monde. Mais les nouvelles allaient vite, et il ne fallut pas longtemps au Général Céleste pour savoir que le champion de Sen’tsura était venu à Ciel.

Le jeune homme ne s’intéressait pas plus que ça de l’avancée des troupes d’Aile Ténébreuse, mais la recherche de Célestia était un sujet au cœur de toute les conversations, qu’il entendait depuis déjà quelques années. Il n’était donc pas sans savoir que l’armée Céleste avait été dirigée par une bande d’incapable, qui n’avait, en 20 ans, pas fait le moindre progrès. Le dernier général Céleste, aussi plus connu sous le nom de Moloch, avait raté sa chance, et depuis maintenant plusieurs mois, ne donnait plus de nouvelle. Désertion ou tout simplement mort ? Personne ne le savait, mais le fait est qu’Aile Ténébreuse devenait plus qu’impatient et avait chargé à ses conseillers de trouver un remplaçant pour le poste le plus rapidement possible. Aussi, un lieutenant avait été promu Général sans même le vouloir, et maintenant l’ombre de Neyris planait sur lui en cas d’échec. Autant dire qu’il était mort de peur, mais étant obligé de tenir ses responsabilité, il avait dépêché plusieurs missives pour recruter les meilleurs soldats.

L’arrivée de Victo redonna alors espoir à toute cette bande de vaurien mal préparé à affronter la mort. Le champion n’aimait pas recevoir des ordres, mais la découverte de Célestia lui permettrait sans doute d’accroître sa réputation, déjà bien établie, d’autant plus que la prime pour avoir participé à la découverte du château était des plus intéressantes. Ainsi, Victo se retrouva 2 jours plus tard dans le bataillon d’un certain Alexey Volkoff. Le champion avait déjà participé à quelques escarmouches alors qu’il se trouvait à Terre, il connaissait donc le protocole et les obligations qu’avait le général à faire un débriefing avant chaque début de missions.


- Bien le bonjour soldat ! Nous sommes réunis ici aujourd’hui car le désir de notre cher maître de retrouver Célestia n’a jamais été aussi grand. Je suis Alexey Volkoff, Général Céleste et c’est moi qui dirigerai les opérations. Pour les nouveaux, sachez qu’ici, à Ciel, les choses sont totalement différentes :
  • Premièrement, ne jamais se déplacé sans son aérosphère.
  • Deuxièmement, ne jamais se déplacer seul, toujours par groupe de 3 minimums.
  • Etc …


Victo n’écoutait déjà plus. Il détestait les long discours, surtout ceux qui tombaient sous le sens. Le garçon préféra alors jeter un coup d’œil à ses futurs frères d’armes. Comme il s’en doutait, une grande majorité de démons, mais il fut également surpris de trouver des Elfes et des humains dans les rangs. Victo comprit alors que l’armée d’Aile Ténébreuse commençait à être en cruel manque de bons soldats. Malgré cela, il repéra tout de même certains bons éléments. Le champion n’avait pas besoin d’eux, mais il voyait déjà le pire arriver avec un général aussi trouillard et si peu sur de lui ; ainsi, il aurait tout intérêt à rester avec eux s’il voulait survivre à cette mission suicide.

- Venons en maintenant au fait. Nos contacts nous ont avoué avoir aperçu Célestia aux abords d’Alesia en direction des plaines de Kirikaze. Nous utiliserons nos aérosphères pour nous téléporter jusqu’au village d’Alésia, puis nous ferons le reste de la route à pieds. Nous partons dans une heure, soyez prêt.

Les troupes se dispersèrent alors, chacun allant préparer son paquetage. Mais certains soldats, la plupart humains, tremblaient de peur et avaient des sueurs froides. Le champion ne connaissait rien de Ciel, ainsi, il ne comprenait pas ce qui avait put effrayer ces soldats dans le discours du général.

- Hep mon grand, tu ne vas pas pleurer quand même ? questionna Victo
- Tu ne te rends pas compte ! Ça ne pouvait pas être pire ! On va tous crever !

Le soldat s’enfuit alors les larmes aux yeux. Un imposant démon s’approcha alors du champion. Ce soldat là n’avait par contre pas l’air du tout inquiet.
- C’est toi le champion de Sen’tsura ?
- Heureux d’apprendre que ma réputation soit parvenue jusqu’ici.
- Tu fais le malin, mais ces insectes d’humains ont raisons. Tu ne pouvais pas venir à pire moment. Je suis Aroj, fervent serviteur de notre maître bien aimé.
- Ne crois pas m’effrayer avec ton discours de vieux sage.
- Je vois que c’est la première fois que tu poses les pieds à Ciel. Je vais t’expliquer. Pour faire simple, Kirikaze est une immense plaine jonchée de piques de glaces. Franchir la frontière est extrêmement difficile, mais alors se repérer une fois dedans relève de l’impossible. On aurait peut-être une chance, mais pas avec cet incompétent de Volkoff.
- Personnellement, ce n’est pas trois stalagmites qui vont me faire reculer.
- Moi non plus, mais il y a un risque, bien plus grand. Une fois par ans, la plaine se cristallise et le sol devient extrêmement fragile. Tu as sans doute remarqué que la majorité d’entre nous ne volent pas. Un faux pas et le sol se brise, et c’est alors tout le bataillon qui fait le grand saut. Nous sommes mille fois trop hauts pour survivre à une telle chute.
- Laisse-moi deviner, nous allons arriver durant cette période-là.
- T’es perspicace dis-moi !
- Vas te faire foutre gros tas.
- Mouahaha, tu feras moins le malin une fois que tu seras en train de tomber.

Le démon s’éloigna alors vers les autres, toujours en ricanant. Victo était songeur. Il alla préparer ses provisions, puis s’arrêta un instant pour observer le reste de l’armée.

*Hum, il n’a pas tord ce type, on est dans la merde avec tout ces idiots*

Le lendemain, l’escadrille était partie pour Kirikaze. Le bataillon était composé d’une cinquantaine d’homme. Victo avait repéré que certains des soldats qu’il avait rencontré la veille n’étaient pas présent. Sans doute avaient-ils déserté … Si Aile Ténébreuse l’apprenait, Victo ne donnait pas cher de leur peaux.

Le voyage se déroula sans encombre, et le groupe arriva enfin à la frontière de Kirikaze. Durant la route, le champion avait été surpris par les différents paysages, tous aussi surprenant les uns que les autres. Mais alors il est vrai que la frontière était impressionnante. Des piques de glaces monstrueusement grandes se dressaient face à eux.


- Et maintenant ? demanda Victo à l’intention d’Aroj.
- On attend la décision du chef.

Le général arriva et fut le premier stupéfait par le paysage.

- Euh, bon. Soldats, nous voici face à un problème de taille. Celui qui trouve un moyen de passer aura une promotion.

Les soldats commencèrent à ce concerté, cherchant la meilleure méthode pour se forger un passage. Aroj et Victo se regardèrent et lancèrent à l’unisson plusieurs vagues de boules enflammées. Surpris par les vacarmes qu’ils firent, les soldats regardèrent sans bouger le résultat.

- Aroj ! Continue de faire fondre cette glace, je m’occuper du reste !

Le champion dégaina sa lame, l’enflamma, et se lança à l’assaut des stalagmites géantes. Les deux démons continuèrent à cette allure durant une dizaine de minutes, avant de s’essouffler. Le passage était étroit.

- Général, si je peux me le permettre, vous pourriez peut-être bouger votre cul et celui de vos hommes pour nous aider non ? rétorqua Victo, légèrement sur les nerfs.

- Euh … ou … oui bien sur ! Qu’est-ce que vous foutez bande de troufions, aidez-les, et que ça saute !

Le groupe de soldat se mit alors au travail, et ce fut seulement au bout de 2 longues heures que le passage fut praticable. Le bataillon continua alors son voyage et s’engouffra dans les interminables plaines de Kirikaze. Comme Aroj l’avait sous-entendu, l’équipe se retrouva très vite perdue dans cet immense labyrinthe. Lorsque soudain, des bruits lointains se firent entendre.

Tout ses sens aux aguets, Victo était prêt à agir. La même sensation de danger que lorsqu’il était dans l’arène lui titillait les poings. Le jeune homme murmura pour lui-même :


- On nous encercle …

Mais Aroj l’avait très bien entendu et il acquiesça silencieusement. Il se dirigea vers le Général et lui confia :

- Général Volkoff, nous sommes pris au piège. Montrez-nous ce dont vous êtes capable maintenant, ou nous allons tous mourir. On nous encercle, et nous sommes sur un sol totalement instable.
- M … mais je n’en sais rien moi !
- Vous devez savoir ! Vous êtes général merde ! S’énerva le démon.

Le Général baissa les yeux, conscient de son inutilité. Un soldat cria alors :
- Des harpies !!!

La panique saisit le bataillon, totalement désorganisé. Les troupes s’agitaient, et Victo baissa les yeux vers le sol cristallin.

*Ils vont tous nous tuer s’ils continuent comme ça*

Victo assista à la scène et décida de prendre les devant.

- Écoutez-moi bien bande d’abruti !

Les troupes s’arrêtèrent alors et tous se tournèrent vers le champion.

- On est dans la merde, ça c’est un fait. Mais si vos continuez vos conneries, on va tous crever connement ! Si on se rassemble tous, le sol va se briser sous nos pieds. Je ne garantie pas que cela nous sauve, mais mettez-vous par groupe de trois et éloignez vous. Il nous faut répartir le poids de chacun. Ensuite n’utilisez aucune magie ! Est-ce que j’ai été clair !?

Les soldats se regardaient, inquiets de ce qui pouvait arriver.

- EST-CE QUE J’AI ÉTÉ CLAIR !?
- Oui chef ! répondit Aroj
- OUI CHEF ! renchéri le bataillon

Les soldats se rassemblèrent alors par groupe de 3, s’éloignèrent puis formèrent un cercle afin de couvrir tout les côtés. Victo savait qu’il n’allait pas les sauver. Au vu du nombre d’ennemi qui leur fonçaient dessus, ils étaient clairement en sous-effectif, d’autant plus que leurs ennemis étaient aériens. Quoiqu’il arrive, les harpies ne risquaient pas de tomber dans le vide. Le combat commença. Les soldats, bien qu’inexpérimentés, se défendaient tant bien que mal pour leur vie, mais leur mort était inévitable. Les hommes tombaient les uns après les autres, soit égorgés, soit empoisonné par les griffes des harpies, ou bien certaines, plus malines, explosait le sol sous les pieds des guerriers. De son côté, Victo se défendait difficilement. Il n’avait pas l’habitude de combattre de tels ennemis. Aroj derrière lui, les deux soldats faisaient de bons coéquipiers. Mais les deux compères commençaient sérieusement à être surchargés. Une flèche se figea dans l’épaule du champion, tandis qu’Aroj n’esquiva pas le coup de griffe qui lui creva les yeux. Le démon ne put retenir sa rage et laissa exploser sa haine. Malheureusement, sous l’effet de la colère, Aroj fit jaillir de nombreux jets de flamme, qui explosèrent le sol. Conscient que son coéquipier venait de commettre l’irréparable, Victo s’agrippa à la patte de la harpie la plus proche, qui sous l’effet du poids, chuta avec les deux démons. S’en était fini pour Aroj, en revanche, Victo avait encore sa chance.

*Merde, réfléchi champion, réfléchi, REFLECHI BORDEL*

La harpie se débâtait et le démon commençait petit à petit à faiblir. Les muscles se crispaient et les crampes se faisaient douloureuses.

*Je vais lâcher, merde, grrr*

Soudain, Victo comprit qu’il devait trouver une solution immédiatement. Le reste des harpies en avaient terminé avec le reste des soldats, et elles se dirigeaient maintenant vers le champion pour sauver leur camarade. En plus de la horde d’ennemi qui lui fonçait dessus, il voyait les soldats morts chuter vers le bas-monde.

*Je sais ! Bien joué champion !*

Victo lâcha volontairement son agresseur, se retrouvant maintenant en chute libre. Une harpie lui fonça dessus, griffes sorties. Alors qu’elle s’apprêtait à l’égorger, le guerrier toucha son aérosphère et disparut instantanément. A cause de la vitesse accumulée par la chute, le champion s’écrasa violemment sur la place de Sylfiria, se brisant le bras et plusieurs côtes. Les quelques personnes qui virent la scène amenèrent le champion chez le médecin le plus proche, qui le soigna après deux mois de récupérations.

Le champion était rancunier. Ce foutu château volant, en plus de l’avoir humilié, avait causé la perte de nombreux hommes. Il était décidé, il y retournerait, mais cette fois, il ne commettra pas une seule erreur !



Thème d'Aeon
Hymne des Féral (Victo's version)♫


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar : Jecht - FFX
Double compte : Vanitas Féral
Vitesse de réponse : De 1 à 5 jours


 
Page 1 sur 1