Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Bjergsen « Bjørn » Jansson

 
Dim 18 Nov - 5:32
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2221-also-spratch-winnie-l-ourso
Bjergsen « Bjørn » Jansson.
 Loyal mais intolérant, protecteur mais bourru, humble mais emporté, obéissant mais versatile, amical mais paranoïaque, courageux mais déraisonnable.. Il aime l'alcool mais un peu moins les reproches qu'on lui fait à ce sujet. Le mari parfait, en somme.
Information
Surnom  Sans. Vraiment, il insiste.
Âge : Trente-deux ans ; né le 29 de Kelrenn 170.
Nationalité : Glace.
Profession : Homme à tout faire Bras droit du souverain salinéen.
Camp : Saline, et, par extension, Harald Wallah. D'une allégeance aveugle pour son Roi, il est donc du côté des rebelles à l'image de son souverain.
Noblesse : Sans.
Croyance : Cervin Mir.
Mort : Oui, mais ce serait gentil de me prévenir si vous tentez de le tuer dans son dos. Allez, quoi, c'est un barbare quand même !

Race
Humaine, dans ses conditions physiques les plus extrêmes.
Caractère

S’il fallait citer un exemple.. oh, bien sûr, cela serait un peu réducteur : bien malaisé celui qui saurait résumer une entité à une anecdote, n’est-ce pas ? Très bien, très bien, allons-y pour la version longue.

Bjørn n’est pas un dirigeant à proprement parlé ; malgré son naturel tout en puissance et en confiance, il lui manque ce détail, cette minuscule lueur intellectuelle appelée sagesse. Il n’est pas tout à fait stupide. Pas tout à fait malin non plus. Pas assez, en tout cas, pour prétendre un jour à quelconque grade militaire – ou tout du moins assez élevé pour qu’il ait à prendre les décisions importantes. Il s’en dégage, néanmoins, un avantage curieux : compensant son allure intimidante, son entourage y perçoit un naturel, une ouverture certes ridicule qui les amène pourtant tous à se ranger à ses côtés, sans qu’une once de doute ne puisse intervenir sur cette légitimité. Ou alors est-ce seulement grâce à son charisme, car malgré son absence de génie Bjørn est une force pas tout à fait tranquille, un sauvage à peine apprivoisé ; une puissance l’éclaboussant d’un prestige absurde qui se justifie pourtant, parfois, par son sens du commandement barbare. Alors oui, certes, la stratégie militaire, il le laisse volontiers aux autres ; lorsqu’il s’agit de savoir quand frapper, qui et avec quelle puissance, pourtant, il peut se montrer être incroyable dirigeant. Enfin, quand il prend le temps de se montrer autre chose qu’ours solitaire et patibulaire, évidemment.

Dans cette logique, Bjørn suinte la fierté, la noblesse acquise par les années passées à servir un souverain qu’il traite comme un supérieur presque sacré. Car s’il ressemble à la bête indomptable toujours sur le qui-vive, il se transforme bien vite en peluche docile aux griffes acérées, certes, mais dont la main ne lui appartient plus ; entièrement dévoué à Harald Wallah, son maître spirituel, son père de substitution, sa loyauté ne connait qu’une limite supposée à ce jour : une séparation macabre. Ce n’est pas tout à fait vrai, cependant : Bjørn est un homme d’honneur, et s’il respecte à ce point le Puissant, c’est parce qu’il partage avant tout ses principes ; si ce dernier venait à les trahir ou à le décevoir, nul doute qu’il terminerait par lui tourner le dos. Il est un peu ce que le cadet aurait voulu être s’il avait été doté, disons, d’un peu plus de jugeote, cependant, aussi la déception, au-delà de sonner invraisemblable, serait douloureuse. Solennel, peut-être même un peu trop, il met donc un point d’honneur à servir son Roi, et est de ce fait doté d’un énorme sentiment patriotique pour Saline et, par extension, leurs alliés de l’Empire des Glaces. Dévoué à sa cause, particulièrement depuis les événements récents, il se trouve être un rempart héroïque contre les armées démoniaques qui menacent ses terres.

Mais que cette majestuosité certaine ne trompe personne : si sa détermination l’empêche de perdre de vue ses objectifs et ses ordres, son orgueil et sa susceptibilité peuvent bien vite lui faire aboyer quelques noms d’oiseaux et menaces incisives qui auront tôt fait de lui retirer cette prestance durement acquise. Bjørn a beau être responsable, son côté colérique revient bien vite au galop lorsqu’on le titille d’un peu trop près. Et entêté comme il est, soyez sûr qu’il en portera rigueur au coupable jusqu’à ce que sa rancune ne se calme qu’après plusieurs mois – ou, éventuellement, sur un ordre bien placé de son souverain, mais cela reste une circonstance exceptionnelle. Il est pourtant très facile de s’attirer les foudres du bonhomme : particulièrement intolérant, il supporte très mal les remarques et reproches à l’encontre de ses croyances, ses actes et son univers proche comme éloigné. Prouvez-lui par a + b qu’il a tort avec toute la gentillesse du Monde et récoltez une mauvaise foi particulièrement agaçante saupoudrée d’un zeste de menace toute relative – sauf si vous insistez. Là, il pourrait se mettre en colère et se montrer un poil violent. Pas envers ses pairs, oh non, sauf s’ils le méritent vraiment, mais il ira de ses grands gestes, de sa voix puissante et même, si vous cherchez vraiment la petite bête, pourrait-il aller jusqu’à faire voler quelques objets par-ci par-là. Pour l’ambiance, comprenez.

Avec tout ça, on en oublierait presque son sens de la justice aiguë, sa magnanimité et sa générosité certaine. Demander de l’aide à Bjørn, c’est s’assurer une épaule forte et fiable ; il n’est pas difficile d’avoir le cœur sur la main lorsque celle-ci possède l’aire d’une enclume. Pas tout à fait sentimental mais assez sensible pour se montrer empathique, il possède une affection particulière – et assez récente – pour les enfants. Il faut dire que, dans le schéma paternel dans lequel il fut élevé et auquel il adhère, il commence à être en âge avancé pour procréer à son tour ; possédant la maturité, la situation et l’envie, ne lui manque désormais que la femme – et, optionnellement, la situation politique, mais ça, c’est un détail n’est-ce pas. Pas assez fleur bleue pour attendre la bonne, Bjørn n’en reste pas moins exigeant et désire, au-delà d’une apparence physique agréable, une force de caractère qu’il n’a, jusque là, pas réellement croisé. Ou peut-être n’y a-t-il juste pas assez fait attention ; trop aveuglé par son amour exclusif pour Harald lorsque sa fibre paternelle était encore endormie, il ne se rend pas compte des innombrables possibilités qu’il a laissé filer par allégeance obsessive.

Alors bien sûr, ce caractère entier, authentique pourrait sembler indécent à plus d’un : la pudeur est l’apanage des Nobles, mais Bjørn n’a conscience d’en être que le serviteur, et sa sincérité l’empêche d’y mettre des formes. Ne le prenez pas en pitié, cependant : il n’est pas assez éclairé pour ne serait-ce que vouloir une situation plus enviable. À ses yeux, sa place est tout à fait celle à laquelle il a toujours prétendue.

Physique
Imposant, et c’est le moins que l’on puisse dire : du haut de ses deux mètres et des brouettes, Bjørn prend toujours le temps d’épaissir sa musculature de couches superflues de vêtements toujours plus virile les unes que les autres, se dessinant une allure intimidante qui n’est pas sans rappeler les vikings avant lui. Large d’épaules, ces dernières font ressortir un léger voûtement dû à une scoliose dont il souffre depuis son adolescence ; n’étant pas issu d’une quelconque noblesse, le port de tête n’est pas quelque chose qu’on lui a inculqué et, de ce fait, sa colonne vertébrale a beaucoup souffert de positions improbables lors de sa prime jeunesse, ou tout du moins avant qu’il ne se mette sérieusement à forger son corps. La cambrure de son dos, de ce fait, le fait bien vite souffrir lorsqu’il force un peu trop dessus ; quelque part, c’est un peu son talon d’Achille.

Châtain aux yeux marrons, Bjørn ne possède pas d’originalité physique particulière ; à vrai dire, il est ce type lambda qui n’est pas réellement beau, ni réellement laid. Un charme un peu fade, à peine entretenu par sa voix grave, rauque et gutturale, aussi puissante qu’animale, à l’instar de son apparence physique. Il forme un tout logique, presque décevant tant cela est prévisible. Sa peau laiteuse, modelée par son environnement, s’inspire pourtant davantage de la glace brute, et si le toucher est plus chaud contre sa chair, la sensation d’aspérités est la même. Outre les cicatrices et autres marques de guerre, sa peau est abîmée par le froid, et si elle fut un jour douce cette possibilité n’est plus qu’un lointain souvenir. Comble de l’ironie, il ne possède pas une pilosité naturelle très marquée, laissant cet épiderme sans autant de protection qu’elle en mériterait.

Cela ne l’empêche pas, néanmoins, de se laisser pousser le bouc ; à peine stylisé par un lien pour donner un jeu de volume, elle souligne une bouche gercée et peu fournie, d’un rose foncé qu’il martyrise de ses dents à l’alignement archaïque. Surmonté par un nez grec, ce dernier garde les traces d’une brisure passée et renifle régulièrement des ressentiments de Bjørn dont le visage est malgré tout très expressif à qui sait y faire attention. Ses sourcils épais sont d’ailleurs très souvent froncés tant il ne peut s’empêcher de retenir ses pensées pour lui, trahi par des muscles faciaux hyperactifs. À part cela, il ne porte rien de superflu, et toujours de quoi se mouvoir librement. Seules les armoiries de Saline, sa mère patrie, se dessinent discrètement de-ci de-là sur la sobriété de ses tissus.
 
Capacités
Armes : Un labrys tout ce qu’il y a de plus sobre, pourtant forgé sur mesure et sur lequel est gravé, au cœur de l’alliage, le blason de Saline.
Pouvoirs : Certains prétendraient qu’il possède, à l’instar de son Roi, une force hors du commun, ne serait-ce que pour transporter son imposante hache comme s’il s’agissait d’un vulgaire morceau de bois ; il n’en est rien. Bjørn n’est qu’une force de la Nature qui s’entretient. Son métabolisme, cependant, possède une capacité de régénération absolument éblouissante ; quant à savoir si c'est un pouvoir à proprement parlé, il ne saurait trop vous dire. Pour lui, c'est une réaction naturelle qu'il n'a jamais cherché à expliquer.
Il s'est également procuré un bouclier magique qui prend sa source dans son labrys : capable d'absorber plus ou moins de sorts selon la puissance du lanceur, il met une demie-heure à se recharger. L'enchanteur à qui il a fait appel a également tenu à rendre son activation plutôt.. originale. Bjørn se rassure en se disant que ces volutes de fumées violettes parcourues de runes auront au moins l'avantage de déstabiliser l'adversaire par surprise. Peut-être.
Familier : Sans.
Artefact : Non plus.
Autre : Résistance au froid + 20 et endurance + 15, ça compte ?
Histoire

L’enfance de Bjørn, à vrai dire, n’a rien d’extraordinaire. Troisième fils d’une fratrie qui comptera six enfants au total, tous des garçons – ce qui expliquera, plus tard, sa tendance absurde à considérer les femmes comme moins délicates qu’elles ne le sont réellement – il suivra un chemin naturellement tracé par les hommes de sa famille, fidèles au gouvernement de Saline et gens de patrie depuis si longtemps qu’il n’est plus à se demander pourquoi ils sont tous ainsi profondément engagés dans la vie salinéenne. Quand ils n’intégraient pas l’armée, ils travaillaient le fer pour mieux la fournir, ou s’investissaient dans la vie politique lorsqu’ils avaient la patience d’assumer l’administratif. Les Jansson n’étaient peut-être pas nobles, mais ils avaient su, de par leur allégeance passionnée, se faire une certaine place respectée sur le Continent de Glace.

Bjørn, très tôt, s’était destiné au parcours militaire. Il n’était pas brillant étudiant et possédait trop d’énergie pour se contenter de manier le marteau. Il voulait servir, et le faire dans les règles de l’art : lorsqu’il se lassa de ses jouets d’enfants et qu’il détourna les yeux de ses fantasmes adolescents, il entama son entrainement martial, quittant le cocon familial pour y revenir plus adulte encore, affamé d’une force qui savait canaliser son énergie et sa curiosité. Il était bon soldat et s’il lui arrivait de râler, il terminait toujours par obéir ; si ce n’était cette carence de fine intelligence, sa disposition à se mettre à disposition, et à bien le faire, aurait pu l’emmener loin. Il ne ressentait aucune rancœur, cependant ; heureux les simples d’esprits, et Bjørn était assez sensé pour savoir que sa place lui revenait de droit.

Il aurait pu stagner sa vie durant, simple serviteur de Saline, partagé entre amitiés viriles, sorties alcoolisés et combats épiques contre pirates et envahisseurs : il n’en fut rien. Quelque chose, quelqu’un – sûrement Cervin Mir, si vous lui demandez son avis – avait écrit, quelque part, que son Destin lui réservait davantage. Harald Wallah n’était pas accessible pour la plèbe lambda, même pour une famille telle que les Jansson. Si tous les partisans du monarque se retrouvaient dans son cercle privé, le château aurait tôt fait de s’improviser hôtel quatre étoiles. Pourtant, un jour, par hasard, alors que le Roi participait à une bataille quelconque, ils se retrouvèrent côte à côte. Une chose en entraînant une autre, Bjørn ne put s’empêcher d’en faire trop ; la vie de son souverain n’était peut-être pas en jeu, mais il savait qu’il était de son devoir de le protéger quand bien même Harald était plus à même de se débrouiller seul. Cela amusa Harald qui commençait à se demander qui était cet énergumène ; tout aurait pu s’arrêter là, néanmoins, si le ciel ne s’était pas brusquement mis à s’obscurcir.

Bjørn avait vingt ans. On était en l’An 100. Et à l’aube de sa vie d’homme, il vit cet immense œil céleste le fixer, faisant peser sur ses épaules le poids d’une inquiétude qu’il n’avait, jusqu’ici, jamais ressentie. Prenant soudainement peur tandis que la bataille s’était complétement figée, il se tourna vers le Roi qui, comme tout le monde, avait les yeux rivés sur le firmament ; c’est alors qu’il le vit, cet hallebardier, prêt à profiter de la stupéfaction générale pour mieux assassiner le souverain dans son dos. Il n’était pas sûr qu’Harald serait mort sans lui, mais il se plaît encore, des années plus tard, à le penser. Lorsque ce dernier réalisa ce que le jeune gamin venait de faire pour lui, il lui demanda son nom, et alors que d’un accord tacite les troupes se dispersaient sous le poids de ce regard rougeâtre, il lui demanda de le suivre. Bjørn ne quittera, dès ce jour, plus jamais le sillage de son monarque. Il devint la hache salinéenne, guidée par le Puissant des glaces, aussi bourreau que protecteur selon les ordres de celui-ci.

Très vite il apparut que cet étrange phénomène était dû à l’apparition d’un démon sur Terre, Aile Ténébreuse, et que celui-ci entamait alors une lente marche sur la planète entière pour mieux l’asservir. Tristement, tous les peuples ne réagirent pas immédiatement ; après tout, cela n’arrive toujours qu’aux autres. Tant que cela ne nous concerne pas directement, il n’y a pas encore matière à agir. Bjørn avait beau avoir un sens de la justice relativement aiguisé, il n’était pas de ceux qui mettraient sa vie en péril pour la veuve et l’orphelin si l’on s’éloigne du continent gelé – sauf contrordre, évidemment. Très vite néanmoins Aile Ténébreuse se décida à jeter son dévolu sur leurs Terres, et Bjørn suivit Harald dans une défense acharnée de Selian, participant à la libération de l’impératrice Issendra et au renversement du Roi de Selina.

Une chose en entraînant une autre, Saline entra officiellement en guerre contre Aile Ténébreuse et intégra le mouvement rebelle. Bjørn en est, bien évidemment, à l’instar de sa famille qui n’hésite pas à apporter son soutien à leur représentant. Délégué de ce dernier, en quelque sorte, il se retrouve d’ailleurs à agir pour sa patrie en chasseur de trésor, car depuis que Lilith est apparue, apportant avec elle la prophétie, Harald lui a explicitement demandé de se consacrer à cela auprès du mouvement de Galaad. Fort de ses faits d’armes et de ses connaissances durement acquises, Bjørn est bien décidé à mener à bien sa mission ; après tout, l’honneur des territoires de Glace est en jeu.  



Citation :
« Prenant soudainement peur tandis que la bataille s’était complétement figée, il se tourna vers le Roi qui, comme tout le monde, avait les yeux rivés sur le firmament ; c’est alors qu’il le vit, cet hallebardier, prêt à profiter de la stupéfaction générale pour mieux assassiner le souverain dans son dos. »

Raconte ce passage de ta vie plus en détail, ton ressenti profond face à cet œil dans le ciel, comment tu t'es débarrassé de cet hallebardier pour ton Roi, et ce qui a immédiatement suivi.


Dans la réalité
Âge : Vingt-deux ans.
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? Ola oui, une blinde. Mais j'ai arrêté pendant une bonne année et serais bien incapable de me souvenir des noms.
Vos passions :
Je suis un gros gamer qui taffe en pharmacie pour mieux gagner de quoi profiter des soldes Steam. Plus sérieusement, euh, j'adore lire et écrire, c'est sûrement pour ça que je suis ici d'ailleurs, je ne peux pas vivre sans musique et la bière est ma philosophie. Avec la raclette.
Votre avis sur le forum?   Olala je l'aime d'amour, vous n'imaginez même pas à quel point. Le règlement en alexandrin m'a d'ailleurs tellement plu que je m'en suis servi pour répondre à la dernière question, j'espère que ça ne pose pas de problèmes.
Comment avez vous connu le forum?   Annuaire.
Phrase fétiche : Diantre !
Code du règlement : [Ok by Luz]



Ses succès :


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar : aenaluck.
Double compte :
Vitesse de réponse : Lente.


Mer 8 Jan - 2:36
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2221-also-spratch-winnie-l-ourso
Référentiel de RPs.



    ♦ Viimer Skygge. ~ Vennà -847Terminé.

Cardrak, il y a plus d'un millénaire. L'attaque de Zaïthan, dragon qui deviendra bien vite Viimer Skygge dans l'esprit des salinéens, pour se hisser dans l'histoire de ces fiers barbares en tuant le Roi de l'époque et permettre au Wallah de monter sur le trône. L'ancêtre de Bjørn y laissa la vie, abandonnant son frère d'arme à ses nouvelles obligations et immortalisant le nouveau statut de Zaïthan : ennemi juré des fils de Cardrak, dragon perfide parmi toutes ces abominations.

    ♦ På uppdrag av Kejsaren. ~ Nelnurr 100En cours.

Dix-neuf ans. C'est l'âge auquel la vie de Bjørn a pris un tournant décisif : sauvant la vie d'Harald sur un champ de bataille il ignore alors à quel point ce simple geste anodin, ce don de lui-même pour son monarque ferait de lui quelqu'un d'important. Se voyant offrir un laisser-passer pour le château, intégrant les prémices de ce qui deviendrait les huscarls d'Harald, Bjergsen apprend donc à s'agenouiller devant le Roi et plier devant la Reine d'une toute autre manière ; moins formel, plus passionné.

    ♦ Vers l’infini et au-delà. ~ Astarr 110Abandonné.

Une mission diplomatique dans les terres du Feu en compagnie d'Elena, sa générale. Une petite cellule de rébellion à qui ils doivent apporter de l'aide en échange d'une alliance plus patente que le simple fait de se battre pour la même cause. Malheureusement, lorsque le duo arrive, la tribu est en pleine ébullition : la fille du chef se marie. Autant dire que sous une chaleur pareille, entre alcool et nourriture épicée, les salinéens se retrouvent bien vite dépaysés.. et en perdant parfois le sens de l'orientation.

    ♦ Ne soyez pas sur leur chemin. ~ Dennarès 111Abandonné.

Lors d'une escapade en Eau à la recherche d'une relique aperçue pour la dernière fois sur l'île de la Muerta, la route de Bjørn croise celle de Rägmor ; les deux hommes s'entraident et se perdent au détour d'un dédale curieusement creusé dans la roche. Après diverses aventures pour le moins perturbantes, Bjørn sort de cet endroit sans relique mais avec la forte impression d'avoir vécu une expérience unique en son genre. Quant à Rägmor, il lui doit désormais une fière chandelle.

    ♦ Négociations imposées ~ Nàdrillä 111Terminé.

L'Aurore débarque à Cardrak en demandant audience au Roi et quelle ne fut pas la surprise de Bjørn en revoyant Rägmor, celui-là même qui lui avait rendu un grand service quelques temps auparavant sur l'île de la Muerta ! Malheureusement, le Giguêtre est là pour servir une cause certes fort louable mais maladroite, s'inventant des otages et manquant de respect au monarque. Bjergsen œuvrera pour sa libération, autant que faire se peut, auprès d'Harald mais la séparation ne fut pas aussi chaleureuse que la fois précédente.

    ♦ Un accueil glacial. ~ Telniss 112Terminé.

Lorsque Harald doit s’entretenir dans le plus grand secret avec un espion à la solde des rebelles, c’est bien évidemment Bjørn qu’il envoie se charger de le chaperonner durant le séjour. Mis dans la confidence, le barbare va donc accueillir le terrestre au port brumeux de Cardrak à son arrivée pour mieux lui présenter la ville et le ramener au château. Durant son séjour, Ronan apprendra que les salinéens ne sont pas forcément aussi rustres qu’il ne le pensait et les deux hommes se prendront d’une certaine amitiée, Bjergsen allant même jusqu’à inviter Ronan à participer à une activité régionale : la chasse au félide.

    ♦ Les monstres d’Adhès. ~ 16 Faldèn 112Terminé.

La rébellion est appelée à se réunir pour la bonne cause : une île où séviraient monstres et sur laquelle trônerait un château remplis de secrets - et peut-être de solutions pour aider leur groupuscule.

    ♦ Une bonne bière, de la compagnie et quoi d’autre ? ~ Raël 112Terminé.

À Cardrak, Bjørn possède sa taverne préférée, comme bon nombre de barbares amateurs de bière et de petits rituels : installée à la frontière de la porte Ouest de la capitale, le tenancier est un Sundag, peuple barbare de la toundra ayant donné leur allégeance à Harald depuis l’arrivée d’Aile Ténébreuse sur Terra. Ce brave homme paterne une fille, Sulnida, qui n’a jamais laissé Bjergsen indifférent et qui faisait assurément partie des raisons pour lesquelles il privilégiait cette taverne à une autre. Cette entrevue fut une de leur dernière avant que la jeune femme ne reparte dans son peuple ; il ne l’a plus jamais revu depuis et en garde un chaleureux souvenir.

    ♦ Far over the misty mountains cold. ~ Silldalunà 112Terminé.

Une rencontre hors du temps ; porteur d'un message de la plus haute importance, les yeux bleus de la souveraine de Silena se posèrent sur lui pour l'enrober tout à fait du charme froid de Mysora. Mysora.. prénom aux saveurs glacées, quoique exotique et de ses courbes Bjergsen garde l'onirisme, insatiable de cette parenthèse étrange qu'elle lui a fait goûter du bout des lèvres.

    ♦ Dans le port de Cardrak, y’a un gobelin qui danse.. ~ Kelrenn 113Terminé.

Une troll et un gobelin, duo atypique s'il en était, viennent demander audience auprès d'Harald. Bien que Bjørn les accueille et veuille dans un coin, il ne tarde pas à comprendre qu'il s'agit là d'une réception diplomatique, les deux originaux voulant s'engager auprès de la rébellion pour mieux servir le Roi à qui ils prêtaient alors allégeance.

    ♦ Mysterious as the dark side of the moon. ~ Welnorr 113Terminé.

Depuis les changements étranges opérés par Elena, Bjørn et Harald s'entretiennent régulièrement pour parler de leurs craintes respectives : ils ne comprenaient plus la générale et craignaient un changement d'allégeance certaine. Pour contrer toutes éventualités, Bjergsen passe commande chez un enchanteur pour se procurer un bouclier runique utile à contrer toute sorte de magie lancée à son encontre, ou à l'encontre de son Roi.

    ♦ De l’audace à l’inconscience. ~ Astarr 113Terminé.

Un chef de tribu de la toundra anciennement allié à l'Aurore n'hésite pas à faire comprendre sa désapprobation à Harald, se permettant au passage de lui faire du chantage et d'y glisser quelques provocations que le Roi n'est pas sans relever. Elena est envoyée le ramener au château, où il y perdra la tête ; là où rien ne semble se passer comme prévu néanmoins réside dans le fait que la générale aurait menti au nom du monarque, affront que ce dernier n'est pas sans réprimander.

    ♦ Briser la glace ! ~ 2 Kelrenn 114Terminé.

Un conseiller d'Aile Ténébreuse demande audience, peu après la défaite officielle de la rébellion ; Bjergsen s'y oppose mais la parole d'Harald ne se contredit pas. La discussion s'envenime et, impuissant, le barbare voit son Roi se faire blesser sous ses yeux ; de là s'en découle une rage intarissable qui le fera éclabousser de sang les pierres de Cardrak et une peine immense qui creusera, pour la toute première fois, ses pupilles éreintées.

    ♦ I’m everywhere ! ~ 12 Kelrenn 114Abandonné.

Dana, cousine du concerné, revient de la toundra ; quelques jours seulement avant l'incident de Saeros Yggdrasil. Le Prince la quémande pour la remercier plus chaleureusement d'avoir soigné son père et Bjørn, encore âpre de son échec, profite d'aller la chercher pour, outre sa nostalgie, se calmer à la faveur de l'aura apaisante de la jeune fille.

    ♦ Manipulez-vous dans la haine et dépecez-vous dans la joie. ~ 17 Kelrenn 114En cours.

En cours de rédaction.

    ♦ Trois prédateurs dans les Glaces. ~ 17 Kelrenn 114En cours.

En cours de rédaction.

    ♦ Réunion au sommet. ~ 20 Telniss 114En cours.

En cours de rédaction.


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar : aenaluck.
Double compte :
Vitesse de réponse : Lente.


 
Page 1 sur 1